lundi 13 mars 2017

La France ne protège ni ses citoyens ni ses rhinocéros. En Israël les rhinocéros se battent à la loyale

En ce mois de mars, à trois jours d’intervalle, deux rhinocéros sont morts. Histoire banale me direz-vous. Oui, si cela s’était passé au Kenya, en Tanzanie ou ailleurs en Afrique, là où les Rhinocéros anonymes meurent tous les jours. Seulement voilà, l’un des deux rhinocéros,  dénommé Vince, donc connu et répertorié,  est mort abattu de trois balles dans la tête dans un zoo français, les cornes sciées à la tronçonneuse, l’autre, dénommé Tibor a été tué proprement par un de ces congénères, appelé Zion, manifestement plus fort que lui, dans une bataille de domination territoriale, de femelles. Bref, pour une histoire de rhinocéros. Cela s’est passé en Israël, dans le Safari de Ramat-Gan.

En France, Vince, n’avait aucune chance contre ses assassins, lâches et cupides qui se sont infiltrés la nuit dans le zoo de Thoiry, au nez et à la barbe des gardiens qui n’ont rien vu ni entendu, Tibor, à Ramat Gan, aurait pu l’emporter sur Zion. Seulement voilà, Zion était manifestement plus fort ou plus stratégique. On ne peut pas lui en vouloir. Quand les hormones des rhinocéros à l’âge de l’adolescence  parlent, c’est des choses qui arrivent.

Je ne peux m’empêcher  de mettre en parallèle ces deux faits. Dans un cas une histoire triste mais loyale entre deux animaux mâles. Dans l’autre la négligence, voire la complicité des gardiens soignants  du zoo, Ils devaient être assujettis aux 35 heures !  Des envahisseurs qui arrivent à pénétrer jusque dans le cœur d’un zoo dans les Yvelines, qui assassinent un superbe animal, sans défense contre des armes à feu, le défigurent et partent avec sa corne encaisser quelques dizaines de milliers d’Euros.


Que retenir de cette histoire-fable ? Une Franche avachie, négligente, stupide,  qui ne protège ni ses citoyens ni ses rhinocéros contre les envahisseurs qui la méprisent et la vandalisent, Israël,  où depuis 100 ans se livre une guerre à mort contre de vrais ennemis, connus et répertoriés. En fin de compte Zion a gagné. Hautement symbolique, n’est-ce pas ?

1 commentaire:

  1. bonjour,
    un peu léger d'accuser les "35 heures" françaises, dont l'objectif initial était de répartir l'emploi plutôt que de maintenir des forçats d'un côté, des chômeurs de l'autre. Et dans les deux cas, le rhinocéros mort est perdu pour la perpétuation de son espèce... pas de quoi pavoiser.

    RépondreSupprimer