lundi 27 mars 2017

Mahmoud Abbas dit descendre des Cananéens. Ce n'est pas un titre de gloire

Lors d’une réunion à Berlin, Abou Mazen lève le voile : nous, le peuple palestinien sommes les descendants des Cananéens qui vivaient ici il y a 3500 ans. Sous-entendu , bien avant ces Hébreux qui nous bassinent avec leur antériorité sur la Terre sainte.  Je ne lui donne pas tort et je confirme en partie sa thèse.

Toutefois un rappel s’impose.  Les Cananéens comme leur nom l’indique sont les descendants de Canaan, fils de ‘Ham, l'un des trois fils de Noé. Un dévoyé vicelard dont le destin, sous la forme de la malédiction de Noé, est clairement décrit dans la Torah: "Maudit soit Canaan, qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères",  et plus loin dans le Texte : "Canaan sera l’esclave de Chém et de Yafét",  autrement dit de ses oncles. 

Qu’est-ce à dire. Rappelons que les frères de ‘Ham sont Koush, l’Ethiopien, Mitsraïm, l’Egyptien et Pout, le Libyen. Yafet et Chém, ses deux oncles, ont donné respectivement naissance à la civilisation occidentale et aux peuples sémites, dont votre serviteur et les Mahométans en tous genres. Autrement dit, Canaan est appelé à être dominé par l’Humanité toute entière,  c’est-à-dire par les Arabes, les Juifs et les Européens. La malédiction de Noé s’est appliquée à la lettre.

Le seul  titre de gloire des Cananéens est d’avoir occupé la Terre sainte, le temps que les Hébreux se constituent en une Nation homogène et reviennent  sur la terre d’Abraham, d’Isaak et de Jacob prendre possession de leur héritage. Un peu comme les collabos qui ont occupé les appartements des Juifs sous le règne d’Hitler et qui ont été chassés à  la victoire des Alliés (pas tous, malheureusement). Lors de la conquête par Josué de la rive occidentale du Jourdain, les tribus cananéennes ont été défaites les unes après les autres ; les rois successifs d’Israël terminant  le travail. Sous Salomon les Cananéens avaient disparu de la surface de la terre.

Rappelons aussi que les Cananéens  avaient coutume de sacrifier par le feu leurs enfants au dieu  Moloch, de triste mémoire.  Tradition qui se perpétue à Gaza où les dirigeants du Hamas se cachent dans les Hôpitaux et les écoles lorsqu’Israël est malheureusement obligé de bombarder la bande. Ils  éduquent et poussent leurs enfants à poignarder des civils et des soldats, quand ils ne leurs collent pas une ceinture d’explosifs sur la poitrine. Moloch est ravi, je ne suis pas certain qu’Allah le soit tout autant.

Donc,oui Monsieur Abbas, vous pouvez sans peine vous réclamer sans crainte d’un peuple qui a disparu de la surface de la terre il y a 2500 ans, qui n’a jamais constitué un état, qui a toujours été dominé par ses frères ou ses cousins et qui perpétue si bien le culte du dieu sanguinaire Moloch, en prétendant qu’il s’agit d’Allah

1 commentaire:

  1. bonjour,
    Ham un dévoyé vicelard, vraiment ? Aucune chance que ce soit la curiosité et la scoumoune qui l'aient amené à voir ce qu'il ne fallait pas voir ? Par ailleurs, la Bible impose-t-elle un destin éternel à un homme ou un peuple ? Il me semble que les malédictions sont provisoires dans la Torah, et peuvent s'arranger si le maudit change de comportement...

    RépondreSupprimer