lundi 3 avril 2017

Il parait qu’il y-a des Harédim , des ultra religieux, qui sont plus ultra que les autres et, des Harédim qui sont, parait-il, plus extra que les ultra.


Il y a des Harédim qui bloquent les rues et vomissent sur TSAHAL en le traitant de « nazi », « d’Hitler ». Il y-a des harédim qui insultent et crachent sur des jeunes femmes tout ce qu’il y a de correct parce qu’elles ont le malheur de traverser leur quartier, il y a des Harédim qui veulent lyncher des soldats harédim et il y a ceux qui s’opposent au lynchage. Il y a des Harédim qui sont la lie de l’humanité mais je ne traiterai pas les autres de sel de l’humanité. Sachant que j’ai cessé de les fréquenter depuis longtemps ; ce qui signifie qu’à une certaine époque je les ai, oui, fréquentés. Je suis comme St Thomas : je ne crois que ce que j’entends ou ce que je lis. Et je n’entends rien. Je n’entends pas des parlementaires harédim s’insurger, je ne lis rien de probant sur les sites harédi, je n’entends pas des « Grands » d’Israël s’insurger ; il parait qu’ils ont peur de perdre leur influence dans, ce qu’on appelle : « la rue harédie ». Moralité : ils ne sont pas « Grands ». Et tant que je n’entendrais rien et ne lirais rien, je mettrais tous les Harédim dans le même panier parce que entre les nuisibles et ceux qui en ont peur, qui sont haréd des Harédim, je ne fais aucune différence.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire